Les Monts d’Arrée


Des montagnes en Bretagne ? Bien sûr ! La Bretagne c’est la mer et la terre. La chaîne de montagnes du massif armoricain qui traversent le Finistère d’Est en Ouest porte le nom de « Monts d’Arrée ». Les Monts d’Arrée culminent à 385 mètres. Ses 3 850 décimètres comme se plaît à dire Patrick Ewen, le célèbre conteur amoureux des Monts d’Arrée. Ce massif montagneux sépare le Finistère en deux : le Léon, au nord et la Cornouaille, au sud. Ses points culminants ? Tuchenn Kador à Botmeur et Roc’h Trévezel à Plounéour-Menez (385 mètres), Roc’h Trédudon à La Feuillée (383 m), la Montagne Saint-Michel à Saint-Rivoal (382 mètres), l’Éperons rocheux de Cudel  Roc’h Toullaëron à Spézet (326 m) et la Roche du Feu Karreg An Tan à Gouezec (281 m).
Vous apercevrez la  chapelle Saint-Michel qui date du XVIIe siècle dès que vous entrerez dans le bourg de Lannédern à 5 minutes du gîte. Menez Sant Mikael, le Mont Saint-Michel en breton, a été érigée en 1672 sur une colline aride. Montez les marches qui vous y mèneront, vous ne le regretterez pas. Vous profitez d’une vue à 360 degrés. De ce lieu magique, vous apercevrez une autre chaîne de montagnes bretonnes, les montagnes noires et même la mer !
Les Monts d’Arrée proposent plus de 300 kilomètres de balades dans ses crêtes et vallons. À pied, seul ou en groupe, avec un enfant à dos d’âne, en VTT, à cheval, les Monts d’Arrée se découvrent de toutes les façons! Moins connus que les côtes sauvages qui offrent une vue sur la mer, les Monts d’Arrée vous entraînent quant à eux au cœur du massif armoricain.
J’aimerais vous montrer les monts chauves de l’Arrée, les sentiers blancs qui conduisent à des manoirs poignardés, les chemins qui s’enroulent autour des hameaux bleus. C’est un pays de brumes et de vents en bataille, avec des toponymes aussi fluides que des ondées, aussi sonores que des gongs

– Xavier Grall

 


Comments


Write a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *